La mondialisation tue les cultures africaines

Mondialisation et culture africaine

Il existe une tendance dans le monde : la mondialisation. Où que vous alliez, tout le monde (riche ou pauvre) chante les mérites de la mondialisation. L’Anglais devient un outil et un visa vers ce qui est idéalement appelé le monde global. Aujourd’hui, les pays africains adoptent l’anglais oubliant leurs langues maternelles, raisons pour laquelle les cultures africaines sont en régression.

L’homogénéisation du monde : la religion, la culture et d’autres aspects semble être l’apogée de la civilisation du monde. On peut penser que tous les aspects de la vie vont changer en meilleurs. Quand on parle de globalisation, un paysan d’un village au Cameroun, au Burundi ou au Congo se croit dirigé par Obama et non par son président souvent accusé d’être corrompu. On est convaincu que le succès de la mondialisation va changer la façon dont les choses sont, au niveau économique, politique et social. Certainement, nous ne pensons jamais aux inconvénients pratiques du système.

Un système contre la nature

Le problème avec la mondialisation, c’est qu’elle est contre la façon dont la nature a été façonnée. De la création, nous avons l’homme et la femme avec différents traits physiques, des personnes avec des couleurs différentes, et les différentes façons de vivre. Cette diversité est naturelle. Il est normal que nous voyions des différences dans la société. Comment deux personnes peuvent tout à fait ressembler l’un à l’autre ? Même les vrais jumeaux doivent être différents. Ils peuvent avoir quelques traits de ressemblance, mais pas tous les traits. Quand on parle de l’uniformité (dans la culture, la politique, la religion …) qui passera de l’Amérique à l’Asie, cette idée doit avoir des lacunes. La diversité est l’harmonie.

Personne ne peut nier l’amélioration du monde avec l’avènement des nouvelles TIC. Aujourd’hui, vous pouvez obtenir toute information utile où que vous soyez dans tous les coins de la planète. C’est bon. Ce qui est sûr, je suis appelé à contribuer dans cette évolution. Et le premier apport dans l’évolution du monde, c’est la culture de l’individu. Je ne suis pas venu dans la société comme un parasite. Je dois partager mes valeurs. L’harmonisation culturelle est pire que l’impérialisme.

L’inconvénient manifeste est que l’homogénéisation sur laquelle repose ce système fait plus de mal que de bien aux cultures africaines. L’échange culturel n’est pas possible car il y a une culture plus financée que les autres : la culture occidentale.  En fin de compte, on se retrouvera entrain de faire campagne sur l’américanisation du monde. On dirait qu’il a commencé. Maintenant, les médias plus aimé et suivis sont CNN, VOA et BBC, tous promoteurs la culture occidentale. Le cinéma et la musique américaine envahissent l’Afrique effaçant tous les styles originaux africains. R & B et hip hop sont désormais privilégiés par les artistes africains qui ont soif d’imiter Rihanna, Ril wayne et d’autres stars. Beaucoup de gens en Afrique savent Beyonce, R Kelly et d’autres «super stars» américains, mais ils ne savent pas quelqu’un avec qui ils partagent une ville. De cette façon, les cultures africaines sont lentement oubliées et dans un avenir proche, ils ne seront plus.

Un chanteur Burundais chante le hip-hop à l’Américaine

C’est le même cas pour les langues africaines. Une langue est beaucoup plus liée à la société dans laquelle il est utilisé. Étant donné que la langue de la mondialisation tend à être l’anglais, les langues africaines n’auront pas leur place dans le nouveau monde. N’est-ce pas une façon de tuer volontairement les cultures africaines ? Sachant que la langue est l’identité de l’individu par excellence, ne nous rendons pas compte que la mort des langues africaines est la mort des valeurs africaines et la mort des Africains eux-mêmes ? Ce dont je suis sûr est que l’anglais sera la seule langue utilisée dans le processus de mondialisation et toute tentative dans la promotion des langues locales sera pour des fins historiques.

 Le système doit être réinventé

La mondialisation est prometteuse, sauf pour les cultures africaines. Compte tenu de son influence négative, il doit être réinventé. Dire que la diversité sera respectée tandis qu’une culture est plus financée que d’autres, ce serait un pur mensonge. On a besoin d’une autre approche qui serait inventé à la fois par les cultures occidentales et celles de l’Afrique – pour quoi pas du monde entier- pour préserver objectivement l’identité du monde et les vertus de la divergence. De cette façon, nous serons entrain d’empêcher les cultures africaines de s’effacer. Avec l’invention de l’approche, chaque valeur culturelle de la planète serait prise en considération. Sinon, ce sera l’occasion pour enterrer les survivants de la colonisation et un coup de main à l’impérialisme culturel qui ronge lentement les cultures africaines.

Submit comment

Allowed HTML tags: <a href="http://google.com">google</a> <strong>bold</strong> <em>emphasized</em> <code>code</code> <blockquote>
quote
</blockquote>