JO RIO 2016 : un soulagement pour les Burundais

JO RIO 2016_soulagement_burundi

Une murundikazi Francine Niyonsaba a reçu une médaille d’argent aux JO RIO 2016. Les Burundais, jeunes et vieux, hommes et femmes, politiciens, opposants politiques, etc., n’ont pas caché leur joie face à cette victoire et cet honneur au pays. Pour une fois depuis 2015, tous les Burundais ont trouvé un moment pour partager la joie.

Après une année de frustration, d’arrestations, de tortures, de soulèvement, de toutes sortes de maux, d’insultes, des mots lourds,… bref, une année de crise, voici enfin un moment d’unification. Un moment où tous, Burundaises et Burundais se sont entendus sur un mot : fierté du pays. Sans controverse et sans arrières pensées. Un moment des rares que tous les Burundais souhaitent voir sans comprendre comment le trouver. Pour une fois, on l’a trouvé avec les JO.  Aussi éphémère soit-il.

Des messages de fierté en provenance de tous les Burundais : pouvoir, opposition, neutres. Un autre moment où le drapeau burundais représentait les vraies couleurs du pays : Espoir, Paix, et Amour de la patrie. Sur le web et sur les ondes, le nom de Francine Niyonsaba résonnait comme un tambour porteur de bons messages. Des tweets et des retweets pour féliciter notre sœur. Des Likes sur son image et des shares de ses photos. Des commentaires de joie inondaient le web. Les profils Facebook, Whatsapp, Tweeter et autres ont été changés pour mettre en valeur la fierté de notre pays. Voici un moment d’allégresse.

Les personnalités au pouvoir ne pouvaient pas s’abstenir.

La Société civile a interrompu ses recherches de la vérité sur les crimes commis ici et là.

Une Société de télécommunication a sorti un mot…

 

Remerciements

Aux organisateurs des JO, je dis merci pour ce bon moment. Aux différents acteurs qui ont tout fait pour soutenir les athlètes burundais en général et Francine Niyonsaba en particulier, je dis courage. Vous avez bien fait pour le peuple burundais. Je sais que ce n’était pas facile mais votre courage a donné ce fruit dont on vient de savourer les bons goûts.

Merci chers athlètes burundais. Un grand merci à Francine Niyonsaba qui a su oublier les épines qui couvrent le Burundi pour nous honorer et enfin nous unifier.  Le Burundi a des talents, désespérées pour le moment.  Mais elle a pu montrer la valeur du courage.

Au moins, dans ce petit moment, nous avons oublié la crise…

Submit comment

Allowed HTML tags: <a href="http://google.com">google</a> <strong>bold</strong> <em>emphasized</em> <code>code</code> <blockquote>
quote
</blockquote>